Rencontre avec Emilie | SOMA

 

Atelier : SOMA
Création : 2016
Produits : bougies végétales

Bienvenue dans l’univers feutré et coloré d’Emilie !

Emilie est une rêveuse, qui bouillonne d’idées créatives. A travers ses bougies végétales, elle nous emmène dans un voyage sensoriel où tout est minutieusement maîtrisé. Qualité de la cire, design des pochons, finition des étiquettes, tout est scruté, interrogé, consciemment choisi afin de proposer des produits qui n’ont vraiment rien à cacher.

 

Histoire d'une curiosité infinie

Depuis son enfance à Marseille, que de chemins créatifs parcourus ! Etudes aux Beaux-Arts, formation de modélisme, design textile, CAP maroquinerie, tirage de photos, papier marbré…. Emilie est une véritable touche-à-tout et nous nous demandons quels sont les arts manuels qui lui reste encore à découvrir ! 

C’est une vie au mille visages créatifs qu’a déjà expérimentée Emilie. D’activité en activité, de découverte en découverte, elle aiguise son sens esthétique, sa technicité et sa singularité. Chaque nouvelle expérience la transporte, et c’est avec une aisance déroutante qu’elle évolue d’une univers à l’autre. 

Elle commence à créer des bougies sur son temps libre, teste des formulations, prend doucement goût à cette chimie sensorielle. Elle s’y plait particulièrement et choisit de s’y arrêter.

« Ma mère m’a toujours parfumée ».

Sensible aux parfums, et aux évocations olfactives, la bougie constitue pour elle un terrain de jeu qui lui ressemble. Elle peut, de plus, y exprimer les différents versants de sa créativité et puiser au coeur de ses centres d’intérêt : le design avec les pochons graphiques, la médecine naturelle avec la chimie et la connaissance des matières premières végétales, la direction artistique avec un projet qui combine recherche textile, impression, formulation, scénographie, photographie, relations étroites avec les fournisseurs de matières.

Peu à peu, Emilie prend goût à cette matière brute - la cire végétale - qu’elle sophistique et habille. Le champ des possibles autour de la bougie est infini, et, sans surprise, ce potentiel d’exploration l’enthousiasme.

D’ailleurs, ce n’est pas par hasard qu’elle choisit le nom de SOMA. Soma est un nectar d’immortalité dans l’hindouisme, similaire à l’ambroisie des Dieux grecs. Un clin d’oeil à un projet aux possibilités de développement créatif infinies qu’Emilie explore et construit jour après jour.

Le plaisir chorégraphique

Au sein de son atelier, Emilie a créé sa petite bulle à elle. Chaque moment de fabrication s’apparente pour elle à un temps de méditation. Seule, face à la matière qu’elle transforme, ses mouvements sont de l’ordre de la chorégraphie : debout, puis assise, préparation, pesée, mélange, coulage, séchage, où chaque étape est accompagnée d’une musique de fond et d’effluves de parfum enivrantes.

Un moment suspendu.

Engagement pour le zéro-déchet et la traçabilité

La fabrication clean est une évidence pour Emilie. Sensible aux matières et attentive aux moindres détails, elle scrute chaque micro-aspect du produit et de la fabrication. Chaque choix d’ingrédient, de procédé, de fournisseur est mûrement réfléchi. Tout n’est pas parfait mais chaque élément est analysé et remis en cause dans un soucis de traçabilité, d’éthique et de zéro-déchet. 

« Je me suis prise la tête sur ces sujets »

Ainsi, Emilie choisit de la cire végétale de colza plutôt que de la cire de soja que l’on trouve plus fréquemment.

La culture de colza permet d’éviter la monoculture et l’appauvrissement des sols causé par le soja. De plus, la cire de colza, provenant de Suède et garantie sans pesticide, est beaucoup plus traçable que la cire de soja provenant de Chine, à l’impact carbone moins bon. Afin de s’assurer de la qualité de la cire, Emilie a requis tous les documents officiels nécessaires auprès du fournisseur, qui prouvent que la cire est 100% pure, sans paraffine (un dérivé du pétrole qui permet de durcir la cire et de la travailler plus facilement). Conséquence : une cire plus difficile à travailler et nécessitant un certain savoir-faire, mais également moins toxique.

Véritables voyages sensoriels, ses bougies sont empreintes de fragrances françaises, sans CMR et phthalates (perturbateurs endocriniens) pour un risque zéro pour la santé.

Dans sa quête vers le zéro-déchet, Emilie a récemment changé les étiquettes apposées sur les bougies pour des étiquettes à base de bagasse de canne à sucre, 100% biodégradables et aux encres à l’eau, sans solvant.

Son idée ? Pourvoir tout garder et ne rien jeter : ici, pots en verre et pochons en coton sont de beaux objets réutilisables.

Emilie fait beaucoup de compromis, car les solutions parfaites et écologiques ne sont pas encore toutes disponibles sur le marché. Mais son engagement la pousse à une recherche permanente d’alternatives respectueuses des hommes et de la planète. Cette recherche continue participe aussi à l’enthousiasme que porte Emilie pour ce projet empreint de bienveillance.

 

Emilie nous dévoile ici sa bougie préférée parmi ses créations !

Vous souhaitez en savoir plus ? N'hésitez pas à nous envoyer vos questions.

Crédits photos :  SOMA x RACINE