Rencontre avec Christophe & Ketty | Les Conserveries

 

Atelier : Conserveries des Sept Collines
Création : 2019
Produits : tartinades de saison

Christophe est le chef cuisinier de la bande de copains. Ketty, commis de cuisine et de vin. A deux, ils font la paire et sont le quota fooding de leur cercle d’amis. En créant des conserves de produits savoureux et de saison, ils vous invitent à leur table. 

 

 

Une histoire de tablées familiales


Les Conserveries sont un peu le prolongement de la relation amicale qui unit Christophe et Ketty.
Elles sont nées de moments de partage entre amis, autour de grandes tablées conviviales.

De bons amis, des rires qui fusent, des enfants qui courent partout. Et surtout des plats de pasta généreux pour nourrir toute la clique. Pas n’importe quels plats de pasta ! On ne lésine pas sur la qualité par ici. Des légumes de saison avant tout.

Christophe, aux fourneaux, et Ketty, qui l’assiste, prennent plaisir à cuisiner des produits simples mais vraiment bons. Christophe est inspiré par son enfance où manger de saison était un quotidien. Sa cuisine s’appuie sur des ingrédients soigneusement sélectionnés et cuisinés en toute simplicité pour en magnifier les saveurs d’origine. Ketty, de son côté, a grandi dans une famille méditerranéenne. Les bons légumes et les tables conviviales, elle y connaît !


C’est tout naturellement qu’ils s’associent pour proposer des tartinades de produits de saison cuisinés comme à la maison ! Une façon, aussi, de partager la générosité et la convivialité de leurs tablées du weekend, avec le plus grand nombre. 

Derrière le nom des Conserveries des Sept Collines, se cache la ville de Rome, ville aux sept collines.

C’est sur ces terres que le projet a commencé à germer dans la tête de Christophe. De ce voyage, il restera marqué par la forte culture du produit et sa simplicité. Chaque région (et même chaque village) a ses propres recettes inspirées par les fruits et légumes du terroir local. Christophe explique : « A Rome, la recette des Pasta comporte 5 ingrédients au maximum. C’est la recette du pauvre. Des abats, du poisson, des légumes frais, aucune sophistication. Si un des produits n’est pas bon, ça se sent immédiatement. » 

 

Dès lors, la qualité et la transformation minimale du produit deviennent des fils rouges qui accompagnent Christophe jusqu’aux Conserveries. Une philosophie marquée par la simplicité des bons produits, des recettes sans chichis mais d’une grande authenticité.

 

Un engagement pour des produits savoureux : bruts et de saison

Avec les Conserveries, Ketty et Christophe proposent des produits sains et bons. Des recettes avec peu d’ingrédients, zéro additif et conservateur, mais de l’excellence gustative.

Leur objectif ?  Que l’on reconnaisse le vrai goût des légumes, bien loin de ce que les conserves traditionnelles nous offrent. Pari gagné, notamment avec leurs rillettes de poulet grillé qui se sont vues décerner le Prix des Epicures de l'Epicerie Fine en 2020. 

Pour cela, pas de secret. Ils s’approvisionnent soigneusement auprès de producteurs qu’ils connaissent, et privilégient la qualité à tous les labels existants. Car bio ne rime pas forcément avec qualité ou durabilité. Produire avec le label bio dans des serres surchauffées n’est pas vraiment responsable quand d’autres alternatives locales sont possibles.

Cette qualité se traduit donc par des productions raisonnées en circuit court, et des ingrédients de saison, surplus de petits producteurs, dans une démarche anti-gaspillage. Ainsi, manger une crème de brocolis en août ne semble plus aberrant, et permet au contraire de ne pas jeter les brocolis non vendus de l’hiver passé. Une démarche écoresponsable qui se poursuit jusqu’au packaging, en verre et en acier, sans vernis, BPA ni PVC, recyclable à l’infini. 

 

Les Conserveries, cuisine maison et anti-gaspi du 19e arrondissement, sont l’étendard d’un mode de vie sain, durable et d’un retour à la saveur des produits bruts et de saison.

Christophe & Ketty sont actuellement en train de changer d'atelier pour plus d'espace. Ils déménagent à quelques mètres de leur premier atelier, toujours dans le 19e arrondissement de Paris. Promis, nous y ferons une intrusion quand leur espace de travail sera opérationnel !

Crédits photos : RACINE et les Conserveries des Sept Collines